A la façon du Big Lebowski, Kostas a décidé de faire abstraction du monde tel qu’il est, et de se créer un prétexte pour voyager et donner du bonheur aux gens.
 
Ce bonheur passe par la musique, le rock, et son groupe inventé de toutes pièces, les Gribitch.
 
Dans ses textes se cache une certaine critique de la société française bien pensante, et il le montre en entrant en scène avec une perruque blanche comme Louis IX…
 
Pour les Gribitch, la dérision, le grotesque, l’irrévérence et la route sont une arme contre l’ennui du quotidien.
 
Quelques extraits sont en ligne sur VIMEO ICI.
Et d'autres photographies du documentaire sur Flickr.
Back to Top